Edition 2014

RETOUR EN IMAGES SUR LA MANIFESTATION DE 2014

Image1

 Image2
Image3
Image4
Affiche Festival
Le coup d’envoi de la célébration du Centenaire d’Henri Langlois a débuté le 12 janvier 2014, lors de la Traversée de Paris – le plus grand rassemblement de véhicules anciens en Europe, en partenariat avec l’association Vincennes en Anciennes.

Né à Smyrne en 1914, Henri Langlois aurait eu 100 ans en 2014. Dès ce mois de Janvier, l’association des Prix Henri Langlois célébrera ce centenaire autour de l’œuvre, du travail et de la pensée d’Henri Langlois. Le comité d’organisation des Prix Henri Langlois et l’Association du même nom ont formé le Comité de Pilotage, de cette « célébration » aux côtés de leurs partenaires institutionnels et privés. De nombreuses et diverses initiatives seront donc initiées pour honorer la mémoire du maître, et l’héritage universel de sa pensée cinématographique insufflé aux cinéphiles du monde entier.

2014Centenaire Henri LangloisOK

___________________________________________________________________________

Rencontres Internationales du Cinéma
Patrimoine & Prix Henri-Langlois

Sous la présidence d’Yves Boisset et Olivier Marchal

Vincennes du 30 Janvier au 3 Février

Bienvenue à Vincennes qui accueille de nouveau le 7ème Art !

Fidèles à l’esprit d’Henri Langlois, les Rencontres Internationales du Cinéma & Les Prix Henri Langlois 2014  seront, cette année encore, résolument généreuses, novatrices, sans a priori et ouvertes à tous les cinémas ou talents consacrés ou non.

Elles auront, encore et toujours, pour objectif principal , de toucher un public de tous âges, lui offrant la possibilité de voir ou revoir , sur grands écrans, des films, bien souvent, des chefs-d’œuvre, de tous genres et de toutes époques faisant fi des barrières critiques ou cinéphiliques, parfois trop limitatives.

Avec  une pléiade  de personnalités du cinéma et des médias composée d’acteurs,  réalisateurs,  distributeurs, techniciens de renom, un tapis rouge, des photographes prêts à immortaliser les moments forts d’une « montée des marches »….  Un parfum de Croisette planera de nouveau sur l’esplanade de l’hôtel de ville de Vincennes.

Les Rencontres Internationales du Cinéma & Prix Henri Langlois sont de retour pour 4 jours entièrement dédiés à la ferveur du Cinéma dans toute sa diversité.

4 jours de programmations riches et éclectiques avec plus de 70 films cultes , rares ou inédits qui mettront à l’honneur les chefs d’œuvres du patrimoine cinématographique mondial mais aussi  l’émergence des nouveaux talents.

4 jours de projections,  de débats, de conférences, de master-class,  de ciné concert,  d’animations, d’expositions,  de ventes aux enchères ou d’ateliers pédagogiques pour que  tous les amoureux du 7ème Art de toutes générations,  vivent  intensément le meilleur  du Cinéma !

Bon Festival
Et comme l’a dit un jour Federico Fellini « Viva Il Cinema »

_______________________________________________________________________________

Prix Langlois 2014 - Photo Jean Audouze - Président de la Commission française pour l'UNESCOLa Commission nationale française pour l’UNESCO apporte son soutien aux rencontres internationales du cinéma et prix Henri Langlois de Vincennes depuis sa création. Je suis heureux de manifester notre intérêt et notre appui, cette année encore, envers la 8ème  édition de ces rencontres et ce, pour deux raisons :

1) les participants à ces quatre journées de rencontre auront la possibilité non seulement de visionner des films pour la plupart exceptionnels. Ils pourront aussi  rencontrer tous ceux qui concourent à l’élaboration des œuvres cinématographiques, les artistes, les techniciens et plus généralement tous ceux qui participent à la réalisation des films ;

2) je suis particulièrement sensible à la volonté des organisateurs de promouvoir les révélations du jeune cinéma dans le monde, un argument essentiel qui motive l’intérêt de la Commission française pour l’UNESCO.

Ces rencontres internationales ont acquis, année après année, une importance et une notoriété considérables. L’UNESCO et ma commission s’enorgueillissent d’être ainsi associées à ces manifestations qui sont la fierté de la Ville de Vincennes.

Je suis donc assuré du plein succès de cette belle et très utile entreprise et j’exprime toute ma gratitude aux organisateurs qui savent renouveler et amplifier cette manifestation devenue incontournable dans le paysage cinématographique international.

Jean Audouze
Président de la Commission française pour l’UNESCO _______________________________________________________________________________

Prix Langlois 2014 - Photo Aurélie Filippeti - Ministre de la cultureMa patrie c’est le cinéma ! disait Henri Langlois.

Premier citoyen du cinéma, passeur d’images et de sons, ce génie visionnaire a consacré sa vie et son œuvre à une passion aussi dévorante qu’intransigeante : sauver les films de la destruction et de la détérioration,  les sortir de l’oubli et les exposer au plus grand nombre pour écrire l’Histoire d’un art qu’il est le premier à considérer comme majeur.

Il est l’un de ceux qui a voulu maintenir vivante et vive cette mémoire universelle qu’est le cinéma et tirer les films de cette « abstraite indifférence où ils sont entre eux» pour reprendre les mots de son ami Alain Resnais.

Nous avons hérité de lui ce souci de collecter, de restaurer et de sauvegarder pour mieux donner à voir et transmettre ce patrimoine vivant qu’est le cinéma.

Je salue les Rencontres internationales du cinéma de patrimoine et les Prix Henri Langlois qui, sur les pas de cette figure fondatrice du cinéma en France, font la lumière sur tous ceux qui conservent, préservent et mettent en valeur notre patrimoine cinématographique : les techniciens, comédiens, réalisateurs, fondations et cinémathèques, qui se sont distingués à travers le monde pour leur contribution à la connaissance et à la transmission du 7ème art.

Alors que nous célébrons cette année le centenaire de sa naissance, je voudrais rappeler la conviction forte qui animait Henri Langlois : L’œuvre ne trouve sa vie véritable que si elle provoque le dialogue, la participation qui fait soudain vivre et mourir chacun des spectateurs. C’est cette même conviction qui anime chacune de nos actions pour favoriser la rencontre entre le cinéma et le public, particulièrement les plus jeunes qui trouvent dans cette mémoire du monde, ce patrimoine vivant, les moyens de se représenter le monde et d’agir sur lui.

Aurélie Filippetti
Ministre de la Culture et de la Communication
_______________________________________________________________________________

Prix Langlois 2014 - Photo Vincent Peillon - Ministre de l'éducation nationalePour nous, adultes, nés au xxe siècle, le cinéma est au cœur de la construction de notre imaginaire. Notre patrimoine culturel s’est largement bâti sur ces images animées par lesquelles nous avons découvert le monde, l’histoire, la vie.

Cette histoire du cinéma fait aussi partie de ce qui, aujourd’hui encore, nourrit la création cinématographique. C’est pourquoi nous devons transmettre à nos enfants, les futurs adultes du xxie siècle, cette mémoire d’une très grande richesse. Cela passe par de grandes manifestations culturelles où les générations de cinéphiles peuvent partager leur passion devant des films qui ont marqué l’histoire.

Il était donc tout naturel que le ministère de l’éducation nationale accorde, cette année encore, son patronage aux Rencontres internationales du cinéma de patrimoine et aux Prix Henri Langlois, organisés à Vincennes.

Quel nom incarne mieux que celui d’Henri Langlois la tradition cinéphilique de la France ? Il aurait cent ans aujourd’hui et le premier siècle du cinéma lui doit beaucoup. Depuis la fondation de la Cinémathèque française, où tant de cinéastes ont puisé leur inspiration, d’innombrables salles obscures portent, dans tout le pays, le nom de Langlois.

Parler de Langlois, c’est évoquer la conservation créatrice, le patrimoine vivant du 7e art.

Cette année encore, je sais que Vincennes accueillera notamment des élèves, écoliers, collégiens, lycéens, pour leur faire découvrir les trésors du cinéma, et pour leur permettre d’échanger avec des professionnels de tous les métiers du film.

Je souhaite vivement que ces rencontres soient l’occasion, pour de nombreux jeunes, de se former à la culture de la cinéphilie. Tous y trouveront la joie des images les plus belles et les plus émouvantes ; certains y découvriront une vocation de cinéaste ; d’autres, enfin, voudront peut-être devenir les Langlois de demain…

Vincent Peillon
Ministre de l’Education Nationale
_______________________________________________________________________________

Prix Langlois 2014 - Photo Jean-Yves Le Drian - Ministre de la DéfenseDans quelques mois, nous fêterons le centième anniversaire de la naissance d’Henri Langlois. Pour les cinéphiles, pour tous ceux qui s’intéressent au cinéma et à son histoire, ce nom est synonyme de passion, de culture et d’engagement. Je pense à la Cinémathèque Française, qu’il a fondée en 1936 et à laquelle il est resté attaché toute sa vie. Je pense à ces milliers de films qu’il a conservés, sauvegardés, pour les nombreuses générations de spectateurs qui allaient suivre. Je pense enfin à tous ces réalisateurs qu’il aura marqués, les « enfants de la Cinémathèque » : Truffaut, Godard, Resnais…

Pour cette édition exceptionnelle des Rencontres internationales du Cinéma et du Patrimoine, où nous fêterons le centenaire d’Henri Langlois, les organisateurs ont conçu une programmation ambitieuse, ouverte à tous les publics et tous les âges. Pendant quatre jours, réalisateurs, acteurs, techniciens et autres représentants du monde du cinéma se réuniront dans le décor grandiose de Vincennes, cher au ministère de la Défense, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Parmi les films au programme, Le Dernier Nabab d’Elia Kazan,  Une femme douce de Robert Bresson ou encore La Chevauchée fantastique de John Ford… Tous ces films font partie de notre mémoire cinématographique collective, et je ne doute pas que c’est avec une joie à la mesure de l’événement que les spectateurs s’y plongeront de nouveau.

Le ministère de la Défense coordonne cette année la commémoration d’un autre centenaire, celui de la Première Guerre mondiale. A cette occasion, un important travail de mémoire est effectué, en lien notamment avec les archives de l’Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD). Depuis 1915, avec la création de la Section cinématographique de l’Armée Française, la Défense nationale attache une importance singulière aux documents audiovisuels. Ils jouent en effet un rôle de premier plan, pour la recherche historique, mais aussi, plus largement, dans la constitution et l’entretien de notre mémoire militaire. Aussi suis-je heureux d’apporter mon soutien aux Rencontres Internationales du Cinéma et du Patrimoine, dont la vocation – faire place à des films préservés et restaurés pour les offrir au public présent – rencontre aussi les tâches de la Défense.

En ce début d’année 2014, puisse ce Prix Henri-Langlois être l’occasion pour tous les spectateurs de découvrir la richesse de notre patrimoine audiovisuel et son importance pour la mémoire que nous gardons du siècle passé. A toutes et à tous, je souhaite un excellent festival.

Jean-Yves Le Drian
Ministre de la Défense
_______________________________________________________________________________

 

Rencontres Internationales du Cinéma de Patrimoine et Prix Henri Langlois 2014:

La Cérémonie d’Ouverture (31 janvier 2014)

Les Temps-Forts

La Cérémonie de Clôture (2 février 2014)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s